Retraites : nous finançons les vôtres, garantissez les nôtres !

Publié le par Confédération Etudiante Sciences Po

Nous avons la volonté de voir pérenniser le système solidaire de retraites par répartition et que les efforts pour cela soient équitablement répartis entre les générations.
Nous avons le souci de l’intérêt général cela signifie que notre engagement ne s’arrête pas à la porte des amphis. Et il est nécessaire de retrouver le goût de l’avenir dans un pays qui fait subir à sa jeunesse la précarité. Un chômage à plus de 20%, qui ampute nos futures marges de choix donc de Liberté par une ardoise de 1100 milliards d’euros de dettes et par des investissements d’avenir en panne. A cela s’ajoutent des comptes sociaux dans le rouge qui pourraient nous fermer le droit à bénéficier de protections sociales efficaces et pérennes en particulier en matière de retraites.

Ce constat ne nous conduit pas à la résignation comme nous l’avons démontré avec l’obtention de la nouvelle mission « orientation et insertion professionnelle » pour les universités.
Avec l’allongement de la durée de la vie et l’augmentation du nombre de retraités par rapport aux actifs, il faut trouver des solutions pour pérenniser ce système solidaire en évitant sa faillite. L’alternative est claire et admise par tous : soit ce système disparaît auquel cas chacun cotise pour lui même, et tant pis pour ceux qui n’en ont pas les moyens, soit nous trouvons des solutions solides à la hauteur des besoins de financement.

Pour la Confédération Etudiante, parce que nous défendons la justice, les efforts nécessaires doivent être équitablement répartis entre les générations.
Notre choix est donc clair : c’est celui de la solidarité intergénérationnelle, la vraie celle qui joue dans les deux sens.

Cette solidarité intergénérationnelle ça veut dire :
- que les cotisations que payent les actifs pour financer les pensions ne grèvent pas excessivement notre pouvoir d’achat dans une période où nous nous établissons dans la vie.
- que les réformes qui seront faites, nous assurent que ce système solidaire existera toujours lorsque ce sera notre tour de bénéficier de la solidarité

Publié dans Actualités

Commenter cet article