Viens chez moi j'habite dans une caserne !

Publié le par Confédération Etudiante Sciences Po

L’annonce conjointe du Ministre de la Défense et de la Ministre de l’Enseignement Supérieur de transformer des casernes militaires en chambres étudiantes paraissent suivre les préconisations du plan Anciaux 1 et 2, ce qui est une bonne chose pour les étudiants.
En effet, ce dernier préconisait la diversification des offres de logements pour étudiants et face à la pénurie de logements étudiants, cette annonce va dans le bon sens.

Cependant, la Cé demande à la Ministre une réponse urgente à la question que posent les étudiants
: Combien de chambres vont être ouvertes ? Combien d’étudiants cela va t-il concerner sachant qu’aujourd’hui il existe 150 000 places pour 1.3 millions de demandeurs, selon le rapport.

 

« Quand on ferme une caserne on ouvre une cité U ! »

L’annonce conjointe du Ministre de la Défense et de la Ministre de l’Enseignement Supérieur de transformer des casernes militaires en chambres étudiantes paraissent suivre les préconisations du plan Anciaux 1 et 2, ce qui est une bonne chose pour les étudiants.
En effet, ce dernier préconisait la diversification des offres de logements pour étudiants et face à la pénurie de logements étudiants, cette annonce va dans le bon sens.

Cependant, la Cé demande à la Ministre une réponse urgente à la question que posent les étudiants : Combien de chambres vont être ouvertes ? Combien d’étudiants cela va t-il concerner sachant qu’aujourd’hui il existe 150 000 places pour 1.3 millions de demandeurs, selon le rapport.

En effet, malgré l’annonce de V. Pecresse en février 2008, de 620 millions d’euros supplémentaires pour le logement étudiant, aucun changement réel n’est apparu : sur 50 000 constructions de logements prévues sur 10 ans, seulement 6 500 ont été réalisé. De même sur 70 000 réhabilitations prévues en 10 ans, les étudiants n’ont vu que 17 500 chambres réhabilitées.

De même les casernes posent la question de l’intégration du logement étudiant dans les nouveaux pôles universitaires envisagés par le Plan campus. Un campus universitaire vivant c’est aussi des étudiants qui y dorment, mangent et animent le campus. A Caen par exemple, la caserne de Bretteville-sur-Odon est à 9 km du site universitaire !

Pour finir cette annonce ne sera effective qu’en 2010. Quand on voit l’urgence de trouver des solutions aux manques de logements étudiants, la Cé propose pour répondre aux besoins immédiats :
- Un « Espace Unique Logement Etudiant » dans chaque ville universitaire afin de faire correspondre les besoins et les logements accessibles quels qu’ils soient (colocation, parc privé, cité u, intergénérationnel…).
- La poursuite de la construction de 40 000 logements afin que les constructions planifiés dans le plan Anciaux soient enfin réalisés !
- Accès plus large au parc privé locatif avec une entente avec les bailleurs privés.

Commenter cet article