Premier Conseil de Direction : ce qu'il faut retenir !

Publié le par Confédération Etudiante Sciences Po

Le premier Conseil de Direction du mandat s'est tenu lundi 29 janvier à Sciences Po, voici les points les plus importants abordés :


1)Elections du président, du vice-président étudiant et du vice-président enseignant.

Michel Pébereau  a été élu à l’unanimité Président du Conseil de Direction.

Pour la vice-présidence étudiante, trois étudiants se sont portés candidats :  Gwenolé Buck (UNEF), Mara Dobrescu (InterZaide-Fac Verte) et Frédéric Brigaud (Nouvelle Donne). La Confédération étudiante a choisi de soutenir la candidate d'InterZaide-Fac Verte du fait de sa plus grande légitimité auprès des étudiants et de nos affinités politiques avec le syndicat InterZaide-Fac Verte.

Gwenolé Buck a été élu vice-président étudiant avec 14 voix, Mara Dobrescu et Frédéric Brigaud ne recueillant respectivement que 9 et 3 voix.

François Rachline a été lu vice-président enseignant.

2)Vote d’une résolution visant à supprimer l’entrée à BAC+1.

La Confédération étudiante a voté pour la suppression de l'entrée à Sciences Po à BAC+1 qui sera effective à partir de 2008.

3)Accords internationaux.

La Confédération étudiante se félicite de la ratification de deux nouveaux accords internationaux avec le Massachusetts et le Tennessee.

4)Groupes de travail.

Les groupes de travail pour cette année sont donc : accès à Sciences Po, logement étudiant, réforme des premiers cycles, évolution des scolarité, suivi de l’aide sociale et écocampus.

Le prochain Conseil de Direction se tiendra le lundi 19 mars 2007.

Publié dans Comptes-rendus

Commenter cet article

Eve 15/02/2007 09:58

ce commentaire sera sans doute supprimé lui aussi mais je voulais juste poser cette question:
vous avez voté pour IZFV  "en raison de leur légitimité auprès des étudiants"? Les étudiants n'ont pas donné la majorité à l'UNEF? N'est ce pas l'UNEF qui a la plus forte légitimité auprès des étudiants? MMhh. Revenez me donner des leçons de démocratie, un jour, qu'on rigole. Le respect du scrutin, c'est pas une des toutes premières lois démocratiques, pour vous?