Enfin un pas vers la réforme de l’orientation… des changements pour demain ?

Publié le par Confédération Etudiante Sciences Po

Le Schéma National d’Orientation (SNO) qui vient d’être remis au Premier Ministre pose les fondations de la construction d’un véritable service public d’orientation. C’est enfin un pas de réalisé vers la réforme de l’orientation très attendue par les étudiants…Mais à 1 mois de la fin de son mandat, le gouvernement ne fait que remettre à son successeur le choix de réaliser réellement ou pas les changements proposés. Sur la réforme de l’orientation, les candidats à la présidence de la République doivent s’engager ! Pour la Cé le combat syndical continu

La Cé soutient, ce pas, réalisé en faveur de la réforme de l’orientation, très attendue par les étudiants

Depuis le retrait du CPE, la Cé a fait de l’orientation et de l’insertion ses principaux chantiers d’action (commission université-emploi, enquête « ce que veulent les étudiants » auprès de 70 000 étudiants, campagne pour que l’insertion des jeunes devienne la 3ème mission de l’université) Très actives dans les négociations de ce schéma elle soutient sa logique générale :
- Découvertes des métiers, des formations et des chemins possibles dans le secondaire
- Accompagner, encadrer le passage du secondaire au supérieur
- Faire de la formation universitaire un tremplin vers la vie active, pour tous


Pour la Cé, le combat syndical continu

Dès aujourd’hui la Cé entame un nouveau combat pour la mise en place effective des mesures qu’elle a défendues, qui doivent d’ici 1 an devenir une réalité pour les lycéens et les étudiants :

Dans le secondaire :
- généralisation de la découverte professionnelle à tous les élèves de 3ème
- heure de vie de classe consacrée à la connaissance des grandes filières de formation et à leurs débouchés
- entretien personnalisé pour tous les élèves de 3ème et de 1ère

Entre le secondaire et de supérieur :
- le conseil de classe du 2ème trimestre de terminale consacré à l’orientation

- un entretien avec les établissements supérieurs dès le mois de février qui
laisse la liberté d’inscription à l’étudiant
- un accompagnement dans le lycée pour les élèves de terminale qui ont reçu un avis défavorable de l’établissement supérieur
- un tutorat des premières années par des étudiants en Master 2 ou des doctorants

A l’Université :
- développer l’alternance
- des observatoires des débouchés professionnels pour chaque filière
- introduire des stages de découverte et des modules professionnalisants de base dans toutes les licences
- un comité université / entreprises dans chaque université
- une maison des anciens étudiants pour permettre à tous de développer un réseau quelque soit sa situation social


Schéma National d’Orientation : un héritage pour le nouveau gouvernement… les candidats doivent s’engager !

La remise de ce schéma traduit une véritable volonté de s’attaquer à la situation catastrophique de notre système d’orientation … mais l’action du gouvernement, arrivé en fin de mandature, se limitera à affirmer une volonté de changement sans avoir les moyens de le réaliser.

La réalisation ou non de la réforme de l’orientation reviendra au prochain gouvernement : les candidats doivent s’engager.

La Confédération Etudiante demande aux candidats à la présidence de la République de s’engager clairement sur
- ce qu’ils comptent faire de ce schéma national d’orientation
- leur volonté, ou non, de mettre les moyens (notamment financiers) pour réformer en profondeur le système d’orientation, aujourd’hui en faillite.

Publié dans Actualités

Commenter cet article